Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2019 4 11 /07 /juillet /2019 15:56

CONGÉ MATERNITÉ REFUSÉ À UNE COMÉDIENNE QUI Y A DROIT - de plus en plus de cas similaires !

Une comédienne qui remplit largement les conditions d'obtention du congé maternité indemnisé (nombre de cachets suffisants), se voit pourtant refuser le congé maternité indemnisé par la Cpam Paris.
Son bébé est né depuis déjà six mois. La décision de refus est parvenue deux mois seulement après la naissance de sa fille, alors que le congé était quasiment fini. Depuis elle ne fait que contester en renvoyant tous les documents nécessaires qui prouvent qu'elle a le droit à un congé maternité indemnisé. Sans aucune réponse, elle a été obligée finalement de saisir le Tribunal de Grand Instance, où elle est sûre de gagner, mais qui la plonge dans des procèdures longues et inutiles.
Son congé est maintenant terminé depuis plusieurs semaines, elle a repris le travail et ses droits Pôle Emploi vont être bientôt ré-examinés. Son congé maternité lui assure normalement un renouvellement de ses droits... Sauf que s'il n'est pas pris en charge par la sécurité sociale, il risque de ne pas être reconnu par Pôle Emploi, et elle risque donc de perdre tout simplement son intermittence, alors qu'elle a toutes les heures qu'il faut pour maintenir cette continuité professionnelle.
Cette comédienne n'a déjà absolument rien touché pendant toute la durée de son congé maternité de 16 semaines, alors qu'une indemnisation lui revient de droit.
Le fait d'avoir un enfant la plonge dans un schéma de précarité !

Quel est l'intérêt de la CPAM de Paris de ne pas prendre en compte des Congés Maternité qui rentrent parfaitement dans les clous, au risque de plonger des mères de tous jeunes bébés dans la précarité ? Pourquoi imposer tout ce stress au moment de la naissance d'un enfant quand pourtant il suffit de traiter un dossier correctement ? Quel intérêt de perdre du temps et de l'argent, et d'en faire perdre aux assurés, à aller jusqu'au procès, alors qu'il suffirait d'appliquer les textes réglementaires en vigueur ?
Est-ce de l'incompétence, un manque de moyen, ou une volonté de faire encore une fois des économies sur le dos des personnes qui ont besoin de soutien et de protection ?

Nous les Matermittentes, enregistrons encore des dizaines de refus de ce genre ces derniers mois, que généralement nous arrivons à rattraper à force de contester, et que nous dénonçons comme absolument scandaleux.
Les Matermittentes existent depuis maintenant 10 ans, les textes ont évolué, les informations sur les congés maternité des salariées à emploi discontinu sont plus clairs et ne devraient plus poser d'ambiguïté, les conditions plus avantageuses et devraient couvrir automatiquement un grand nombre de femmes concernées, et c'est pourtant comme si nous étions encore 10 ans en arrière, tellement les dossiers continuent d'être traités n'importe comment, avec des réglementations farfelues qui ne sont justifiées par aucun texte, et des délais de traitement absolument inacceptables.

 
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Collectif Les Matermittentes (LCLM) matermittentes@gmail.com
  • : Le collectif regroupe des femmes à emploi discontinu qui luttent pour faire valoir leurs droits en matière de congés maternité et d'arrêts maladie. Nous luttons pour une juste application des lois et règlements par la Sécurité Sociale et Pôle emploi afin que la maternité et la maladie ne soient pas synonymes d'une rupture de protection sociale.
  • Contact